Accueil > Tous les volumes > La théorie causale de la référence à l’épreuve (...)

La théorie causale de la référence à l’épreuve de la nomenclature biologique

Vol. 5, n°1, p. 1-28

12 juin 2013

Eric Clémençon

Résumé : L’objet de cet article est de confronter la théorie causale de la référence élaborée par Putnam et Kripke au langage réel des sciences, plus particulièrement de la biologie. Le langage de la botanique, de la zoologie et de la microbiologie est de nos jours réglementé par des Codes Internationaux de Nomenclature, qui règlent la construction et la publication des noms systématiques. Je brosse une rapide histoire de la nomenclature scientifique et présente tout aussi brièvement ces Codes. Je distingue ensuite, à l’intérieur de la théorie causale deux sortes d’hypothèses, les hypothèses sociolinguistiques du baptême et de la transmission des noms d’une part, d’autre part les hypothèses sémantiques concernant la fixation de la référence. Chaque type d’hypothèses fait l’objet d’une confrontation systématique avec les principes, les règles et la méthode des Codes de nomenclature.

Abstract : The aim of this paper is to compare the causal theory of reference as elaborated by Putnam and Kripke with the actual language of the sciences, especially biology. In botany, zoology and microbiology, language is nowadays regulated by the International Codes of Nomenclature which rule coinage and publication of the systematic terms. I briefly sketch the history of scientific nomenclature and introduce to the content of these Codes. I then distinguish, in the causal theory, between two kinds of hypothesis : on the one hand sociolinguistic hypothesis of baptism and of chains of transmission of the names, on the other hand the semantic hypothesis concerning reference fixation. I compare each kind of hypothesis with the principles, the rules and the method of the Codes of Nomenclature.


Fichiers PDF

Eric Clémençon

Université de Provence

CEPERC


Courrier électronique :  Eric Clémençon

plume   Pour répondre à cet article, le discuter ou le commenter dans Igitur, nous vous invitons à soumettre un texte de réponse à la revue en suivant la procédure et les indications données aux auteurs.
up