Accueil > Tous les volumes > Le Cogito sans engagement

Le Cogito sans engagement

Vol. 3, n° 2, p. 1-25

30 mars 2011

Manuel Rebuschi

Résumé :

Cet article propose une analyse logico-sémantique non standard du cogito cartésien, à partir de logique libre et de quantification substitutionnelle. L’analyse permet de rendre compte de l’effectivité du cogito dans les cas de fiction.
Les travaux en sémantique formelle pour les langues naturelles portant sur la présupposition et sur l’analyse du pronom personnel « je », conduisent à relativiser le sujet au contexte d’évaluation du discours. Après avoir introduit les contextes de simulation, on montre qu’ils constituent le cas le plus général d’interprétation du discours en première personne, et que l’analyse du cogito pour les cas de fiction doit être étendue aux cas sérieux.

Abstract :

The paper proposes a nonstandard logico-semantic analysis of the Cartesian cogito, based on Free Logic and on Substitutional Quantification. The analysis accounts for the effectiveness of the cogito in the case of fiction. Natural language semantic explanations of presupposition and of the personal pronoun « I », lead us to relativize the subject to the evaluation context. After introducing contexts of simulation, we show that they provide the most general case of interpretation of speech in first person, and that the analysis of the cogito in fictional cases must be extended to serious cases.


Fichiers PDF

Manuel Rebuschi

L.H.S.P — Archives Poincaré (UMR 7117)
Université Nancy 2


Courrier électronique :  Manuel Rebuschi

plume   Pour répondre à cet article, le discuter ou le commenter dans Igitur, nous vous invitons à soumettre un texte de réponse à la revue en suivant la procédure et les indications données aux auteurs.
up