Accueil > Tous les volumes > Le défi de la simplicité divine pour le théiste (...)

SOPHA 2009

Le défi de la simplicité divine pour le théiste réaliste

Vol. 1, n° 2, p. 1-17

13 décembre 2009

Yann Schmitt

Résumé : Penser ensemble la simplicité divine et une forme robuste de réalisme ontologique peut paraître impossible. Jeffrey Brower, grâce à la théorie des vérifacteurs propose de ne pas abandonner la simplicité au profit du réalisme. L’article vise à montrer que la théorie des vérifacteurs est incompatible avec une simplicité absolue et que seul le recours à la notion scotiste de différence formelle permet de penser le réalisme et la simplicité divine de manière cohérente.

Abstract : Thinking together the divine simplicity and a robust form of ontological realism may seem impossible. Through truthmakers theory, Jeffrey Brower proposes not to abandon the simplicity in favour of realism. The paper aims to show that the theory of truthmakers is incompatible with absolute simplicity and that it is possible to think coherently realism and simplicity of God only by using the scotist concept of formal difference.


Fichiers PDF

Yann Schmitt

Institut Catholique de Paris & EHESS


Courrier électronique :  Yann Schmitt

plume   Pour répondre à cet article, le discuter ou le commenter dans Igitur, nous vous invitons à soumettre un texte de réponse à la revue en suivant la procédure et les indications données aux auteurs.
up