Accueil > Tous les volumes > L’interventionnisme permet-il la causalité « (...)

SOPHA 2009

L’interventionnisme permet-il la causalité « descendante » ?

Vol. 2, n° 1, p. 1-11

8 février 2010

Alexandre Marcellesi

Résumé : De nombreux tenants du physicalisme non-réductif défendent l’idée qu’adopter la théorie interventionniste de la causalité développée par James Woodward permet de résoudre le problème de l’exclusion causale. Je m’intéresse ici à l’argument proposé par Panu Raatikainen, selon lequel les propriétés survenantes peuvent avoir des pouvoirs causaux indépendants de ceux des propriétés les réalisant, et y oppose plusieurs objections. Je montre en particulier que lorsque la théorie interventionniste est correctement appliquée, elle interdit les cas de causalité descendante.

Abstract : Several advocates of non-reductive physicalism have argued that adopting Woodward’s interventionist account of causation affords them a way out of the causal exclusion problem. I present an argument put forward by Panu Raatikainen according to which supervenient properties can have causal powers not possessed by their realizers, and raise several objections against it. I show, in particular, that when properly applied, interventionism precludes cases of downward causation.


Fichiers PDF

Alexandre Marcellesi

Department of Philosophy, University of California, San Diego, 9500 Gilman Drive, La Jolla, CA 92093-0119.


Courrier électronique :  Alexandre Marcellesi

plume   Pour répondre à cet article, le discuter ou le commenter dans Igitur, nous vous invitons à soumettre un texte de réponse à la revue en suivant la procédure et les indications données aux auteurs.
up